Sans doute un très bon album de L2W. Je ne sais pas si lui a beaucoup changé après ça mais pour moi il est plus que temps. Des choses se structurent, d'autres se délitent et méritent d'être remaniées. Comme d'habitude, deux solutions dans ces cas-là : la continuité du changement ou la rupture. Difficile de dire lequel est le plus simple et lequel est le plus efficace. La continuité comme pis-aller, moindre effort, choix par défaut, ou comme minimisation du risque, temps de réflexion, sagesse du choix. La rupture comme fuite, aveu d'échec, irresponsabilité, ou comme innovation, dynamisme, pari d'avenir.

En tout cas, je sais maintenant commence à savoir depuis peu ce que je ne veux plus. L'univers des possibles se restreint un tout petit peu pour la première fois, mais son étendue reste trop vaste, et les variables sont pour beaucoup mouvantes. L'avantage d'être confronté à un choix positif, c'est que du même coup je vais être obligé de couper des branches, de réunir les choix en gros paquets et d'en faire passer certains par dessus bord (une jante, c'est lourd et inutile !). Attention aux coups de tête, mais aussi et surtout au tournage en rond avant d'agir.